Comme le dit M Le maire Alain Lalabarde...
Montcuq le salon du livre
- Youtube Montcuq.


- Montcuq Livres
le CONTACT montcuq.org le forum lotois accueil M selon montcuq.org auteur montcuq.org Théâtre acte 1
montcuq dans le Lot

vitraux de Gustave Pierre Dagrant dans le canton

...
des oeuvres à protéger...

Les vrais et le faux G. P. Dagrant de Montcuq, et autres vitraux

En l’église Privat, signés G. P. Dagrant, des vitraux de 1889 et un pareillement signé, une exceptionnelle scène de tranchées réalisée en 1919... Soit quatre ans après la mort de Gustave Pierre Dagrand né le 15 septembre 1839 à Bordeaux où il s’installa après avoir débuté à Bayonne.

Après sa mort, en 1915, le cachet G. P. Dagrant fut utilisé par ses successeurs. Dagrand ou Dagrant... explications dans le livre à publier sur le sujet...

Gustave Pierre fit d’ailleurs entrer dans le métier de peintre verrier ses trois fils, qui continuèrent son entreprise : Maurice (1870-1959), Charles (1876-1939) et Victor (1876-1939) ainsi que son beau-frère, Jean Georges Chauliac, et son gendre Albert Borel (époux de sa fille Marthe Marie).

Dans l’église Saint-Hilaire, Dagrant a presque réalisé l’ensemble de l’imposante verrière, en 1892 et 1893, exceptée une œuvre de Louis Victor Gesta.

Dagrant a travaillé dans d’autres églises du canton : Saux (un seul, de 1902, peut lui être attribué avec certitude, les autres présentent un état déplorable), Saint-Daunès (1889) et Saint-Félix (Valprionde) en 1890.

De Gesta, aucune autre œuvre signée. Pourtant, et c’est le bonus de ce livre, j’offre à deux communes l’information du créateur de leur vitraux. Aucune fête attendue !

Mais il y eut d’autres créateurs appelés sur nos terres, fin dix-neuvième début vingtième. Ce qui mériterait un livre !
Quant au travail contemporain, à Bagat, une œuvre de facture rare : un Creunier, de 1985, avec des personnages, Ste Angela et Ste Germina (il préfère représenter la nature, des feuillages). Dans le département, le couple de maître-verrier d’Albas a surtout réalisé de la restauration, peu de créations (néanmoins, un à la cathédrale St-Etienne de Cahors, l’église de L’Hospitalet...), comme si la réticence avec les "locaux" était inévitable dans l’art... Sauf naturellement si vous prenez la carte du « bon parti » et offrez des gages de dévouement. Devrais-je écrire l’ode à Jean-Michel Baylet et Sylvia Pinel ?



Votre impression en quelques mots



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.

sur le forum : Sénèque et la crainte de la mort : version 2018 en vidéo
LIRE PROPOS et commentaires.